SALON ART SHOPPING 2009
Paris, Carrousel du Louvre du 5 au 7 juin 2009

Jeong-Ae Ju, coréenne vivant entre Sotteville-Lès-Rouen et Lausanne, utilise des lettrages sur des supports de médias comme les cd.rom et les disques.

En questionnant les rapports de l'homme avec la nature, et des hommes entre eux, l'artiste qui se pose en citoyenne du monde, appelle l'humanité à agir avec plus de tolérance et à préserver cette Nature à laquelle nous appartenons.


Comme on écoute le disque, on regarde et on imagine à l'infini...

Avec mes œuvres j'exprime ma vision du paradis, non comme quelque chose d'éthéré et de lointain, mais plutôt comme des images ancrées dans le concret, dans le temps présent et qui concernent surtout l'homme et la planète tout entière. Pour mieux atteindre l'essentiel, je délaisse le format classique rectangulaire pour des formes circulaires, rondes, toutes en douceur, plus empreintes d'harmonie et de pureté, évoquant tout naturellement le cosmos et l'univers. Par un travail de méditation sur l'amour et la paix, la recherche du paradis se fait ainsi plus symbolique et plus spirituelle.

La répétition en boucle des mots "amour et paix" exprime un message sans fin, tel le refrain d'une chanson éternelle. Jeong-Ae Ju développe un projet autour de la rose, une fleur qui symbolise la paix et l'amour.

Cette artiste propose donc une installation, soit une roseraie du "Flower Child", qui représente la vie et le cycle de la nature tout comme l'importance de vivre au présent.